Aarau

Une nouvelle technologie garantit le silence dans les cages d'escalier

L'isolation acoustique, en particulier dans les cages d'escalier, est un critère essentiel de la qualité d'un bâtiment. Lors de la planification et la mise en place d'escaliers, beaucoup de détails doivent être considérés, en particulier en raison de la géométrie particulière des éléments et des différentes charges d'appui. Si vous souhaitez maîtriser les ponts phoniques, il faut donc considérer toutes les connexions de la cage d'escalier. Les éléments d'isolation acoustique de Schöck proposent huit types différents, compatibles entre eux, et satisfont aisément aux exigences accrues d'isolation acoustique, pour les escaliers droits aussi bien que les escaliers hélicoïdaux.

Une solution prête à monter pour chaque connexion
Il y a plusieurs points stratégiques dans une cage d'escalier: entre le palier et la volée d'escalier, entre le palier et le mur, entre la volée d'escalier et le mur ainsi qu'entre la volée d'escalier et la dalle de sol. En outre, on fait la différence entre les éléments de construction en béton coulé sur place et les éléments préfabriqués. Chaque liaison doit non seulement satisfaire à une bonne isolation acoustique, mais également être aussi sûre que possible et facile à monter. Les produits Tronsole® sont conçus pour chacune de ces exigences. Les uns sont par exemple simplement encollés, les autres bétonnés. Mais ils ont tous un point commun: l'élément central, la couche élastomère.

Une nouvelle composition de la couche élastomère
Schöck Elodur® est la couche élastomère nouvellement développée et l'élément central de la Schöck Tronsole®. Grâce à la nouvelle composition, et la forme spéciale, elle obtient une isolation acoustique de ≥ 27 décibels. Ainsi, une isolation accrue des bruits de choc dans les escaliers est aisément atteinte.

Une première: une procédure d'essais à caractère obligatoire
Jusqu'à présent, l'efficacité de l'appui désolidarisé de volées d'escalier et de paliers n'est pas suffisamment quantifiable, étant donné qu'il n'existe pas de procédure d'expertise normalisée des éléments d'isolation acoustique. C'est pourquoi l'Ecole supérieure technique de Stuttgart (HfT) a développé, dans le cadre d'un projet de recherche, une proposition d'une telle procédure. Les résultats démontrent que non seulement les éléments de construction de l'escalier, mais aussi la matérialisation et l'agencement du produit d'isolation, et plus particulièrement de la couche élastomère, jouent un rôle central. «Une application généralisée des critères d'expertise de la HfT permettrait pour la première fois aux planificateurs spécialisés de disposer de valeurs de fabricants significatives. Cela représenterait une étape importante en termes de transparence», déclare le Dr Jochen Scheck de la HfT Stuttgart, coauteur de l'étude. Le procédé développé est désormais intégré à l'ébauche de la norme DIN 7396 «Contrôles acoustiques des constructions - Procédé de contrôle pour la classification acoustique des éléments de découplage des escaliers massifs». Des mesures conformes à la procédure proposée par la HfT ont été effectuées sur les éléments d'isolation acoustique de Schöck.

Téléchargements
72dpi-222.zip
zip, 423,12 KB
300dpi-223.zip
zip, 4,35 MB
151116_Schoeck_Medieninformation_Tronsole_F_plain.docx
docx, 17,68 KB
151116_Schoeck_Medieninformation_Tronsole_F.pdf
pdf, 364,09 KB
Newsletter Schöck.
Toujours au courant des dernières nouveautés.
Contact
BIL_MA_Latzko--Sebastian_16z9_FHD_2021